Robert Bousquet : Les esclaves et leurs maîtres à Bourbon, au temps de la Compagnie des Indes. 1665-1767

L’esclavage des noirs à Bourbon ( Ile de la Réunion ) au XVIIe et XVIIIe siècle.

Accueil du site > 18. Journal de la frégate l’Hirondelle. 1731-1736.

Journal de la frégate l’Hirondelle. 1731-1736.

Dernier ajout : 15 décembre 2014.

Armée pour la découverte des îles Martin Vaz, -comme le découvrira son capitaine en octobre 1731, à l'ouverture du paquet secret que la Compagnie lui a remis à Lorient- , la frégate "l'Hirondelle" du port de 100 à 90 tonneaux, armée de 6 canons et servie par 19 hommes d'équipage, commandée par Antoine-Paul Castillon, l'est également pour le voyage aux îles de France et de Bourbon, et pour la traite à la côte occidentale et orientale malgache : à Massaly et Boyna, à Fort Dauphin, Antongil, Foulpointe et Sainte-Marie en particulier. Comme on le découvre à la lecture de ce journal, "le flou artistique" des belles cartes enluminées de la première moitié du XVIIIe siècle, qui situait les îles à 117 km plus ouest qu'elles ne l'étaient en réalité, perturbe passablement Antoine-Paul Castillon dans sa navigation à l'estime et lui fait "dépouiller" successivement, lui qui, de son propre aveu, "navigue dans ces mers depuis quinze ans" : l'île de France puis Rodrigue. Ces soucis ne sont rien comparés à l'honneur qui lui échoit de participer au projet de la Compagnie des Indes de faire de l'île Marotte, dans la Baie d'Antongil, idéalement située au débouché du seuil de l'Androma, une nouvelle Gorée. En août 1732, il est de l'ambassade reçue par la Roi Sakalave Adrian Baba dans son village d'Encove et à laquelle il accorde la dite île. En février 1733, il fait partie des hommes réunis par Charpentier de Cossigny sur le Neptune pour décider de l'abandon du projet.

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0