Robert Bousquet : Les esclaves et leurs maîtres à Bourbon, au temps de la Compagnie des Indes. 1665-1767

L’esclavage des noirs à Bourbon ( Ile de la Réunion ) au XVIIe et XVIIIe siècle.

Accueil du site > 11. Vie et mort des Blancs de Saint-Paul, des origines à 1810. Etude de (...)

Vie et mort des Blancs de Saint-Paul, des origines à 1810. Etude de démographie historique

Dernier ajout : 2 juillet 2014.

 "A mon avis, c’est un endroit pour se ravitailler aussi favorable qu’on peut le souhaiter, d’autant plus que l’île est inhabitée", écrivait Samuel Castleton, passager du navire The Pearl, qui y débarqua en avril 1613 et la dénomma "England’s forest". En juin 1616, le R.P. Mariano confirmait l’information : "l’île Mascarenhas, malgré son aspect verdoyant et l’abondance de ses eaux, nous a semblé sans grand intérêt, d’abord parce qu’il n’y a point d’habitants, et puis parce qu’elle ne possède pas de port". "Il n’y a point de peuple dans cette île", notait, en 1619, le maître d’équipage du Niew Hoorn, Villem Ysbrantsz Bontekoe. "Il n’y a point d’autres créatures en cette île que des oiseaux", signalait, en 1629, Thomas Herbert à l’occasion d’une escale dans l’île Mascarin. Une île où va bientôt croître une population originale, celle des "Blancs de Saint-Paul", premiers habitants de Bourbon, dont l’aventure nous paraît si précaire et si passionnante, précisément parce qu’ils ignoraient où elle les conduirait. Population exceptionnelle, à l’origine de l’histoire de Bourbon et qui apparaît comme l’exemple du peuplement d’une île déserte, d’une colonie vide d’hommes.
Le tout est publié chez : http://www.lulu.com .
SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0